Développement Professionnel Continu (DPC)

Qu’est que le DPC ?puzzle-mots-jpg

Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif de formation dédié aux professionnels de santé.

Il a pour but d’assurer l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

Le DPC a pour objectifs :

  • L’évaluation et l’amélioration des pratiques professionnelles et de gestion des risques ;
  • Le maintien et l’actualisation des connaissances et des compétences ;
  • La prise en compte des priorités de santé publique

Initié par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) en 2009 et adapté par la loi de Modernisation du système de Santé en 2016, ce dispositif est effectif depuis le 1er janvier 2013.

Le DPC est piloté par l’Agence Nationale du DPC.

Une obligation triennale

Tous les professionnels de santé, dont les opticiens-lunetiers, sont soumis à cette obligation.

Obligation triennale

Pour satisfaire à son obligation de développement professionnel continu, le professionnel de santé doit :

soit :

  • Se conformer à la recommandation qui aura été définie, pour chaque profession, par le conseil national professionnel (CNP) compétent.
    Cette recommandation établit un parcours de DPC* estimé nécessaire par la profession pour le maintien, l’actualisation des connaissances et des compétences et l’amélioration des pratiques.

soit:

  • Justifier au cours d’une période de trois ans de son engagement dans une démarche de DPC qui devra comporter au moins 2 des 3 types d’actions suivantes :
    – actions de formation
    – actions d’évaluation et d’amélioration des pratiques
    – actions de gestion des risques
    au moins une de ces actions doit s’inscrire dans le cadre des orientations prioritaires prévues à l’article L. 4021-2

Ces actions peuvent être suivies de façon indépendante ou être associées dans le cadre d’un même programme.

Orientations prioritaires

Des orientations prioritaires sont définies par arrêté ministériel.
Pour les Opticiens-lunetiers, les orientations prévues par l’arrêté du 8 décembre 2015, pour les années 2016-2018 sont :

  • Orientation n°1 : réfraction complexe
  • Orientation n°2 : contactologie
  • Orientation n°3 : basse vision
  • Orientation n°4 : vision de la personne âgée
  • Orientation n°5 : vision de l’enfant

Traçabilité

Sur son site internet, l’Agence Nationale du DPC met à disposition de chaque professionnel un document de traçabilité électronique qui permet de conserver les éléments attestant de l’engagement du professionnel dans une démarche de DPC. Il s’agit là d’un dossier personnel unique que le professionnel de santé conserve tout au long de son activité professionnelle.

Le professionnel de santé sera responsable de la mise à jour de ce document.

A l’issue de la période triennale, il devra adresser à l’autorité chargée du contrôle de son obligation de DPC (pour les opticiens non salariés, le Directeur Général de l’ARS, pour les salariés, l’employeur), la synthèse des actions réalisées.

Comment faire ?

Les actions et programmes de DPC sont dispensés par des organismes de DPC, contrôlés et sélectionnés par l’Agence Nationale du DPC.

Les formations proposées doivent répondre à des critères définis par arrêté ministériel (orientations, méthodes, données validées, qualification des concepteurs et intervenants, modalités d’évaluation des actions de formations, transparence, indépendance financière…).

Le professionnel de santé est libre dans le choix de son organisme de formation, comme dans celui du programme qu’il choisira en fonction de ses besoins professionnels.

Quelle prise en charge ?

Les opticiens-lunetiers ne bénéficient pas de financement particulier.
La prise en charge de votre parcours de DPC se fait par le biais de votre OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé).
Contactez le Forco pour les salariés et l’Agefice pour les chefs d’entreprise.

 

*un parcours de DPC est un enchaînement d’actions de formation continue / d’analyse, d’évaluation et d’amélioration des pratiques / de gestion des risques)